Too Paris
   Je suis née pour enchanter, attendrir, révéler le monde à lui même.

Je suis Soem et je fais de la chanson folk soul. Folk pour le côté guitare voix, soul pour les influences rythmiques. Mes chansons sont en français. C’est beau le français… et puis j’aime la poésie. D’ailleurs, le nom de Soem vient de là : Soul et poème en un mot ! Je chante et j’écris des chansons depuis l’adolescence. Depuis toujours, l’émotion est ma matière première : Jubilation, désir, mélancolie, colère, amour, espièglerie… j’écris comme je ressens, je chante comme je suis. Mes rêves sont démesurés, mes moyens dérisoires : te toucher, te faire sourire, t’émouvoir, te parler de toi. Oui, parce que je te ressemble. »

Son premier album est disponible sur https://soem.bandcamp.com/

Le deuxième est sur le feu… (par Edouard Rougin) « C’est d’abord une voix au timbre brillant et juvénile qui captive l’oreille. Une voix qui sait murmurer ou se faire puissante, au service du texte dont la demoiselle habite chaque mot avec naturel. Ensuite, il y a les lignes mélodiques : mélancoliques ou enlevées, les chansons ne se ressemblent pas. Les textes sont généralement écrits à la première personne et témoignent d’un univers émotionnel puissant et tout en nuances…. On y rencontre une certaine impatience ou de la mélancolie, mais c’est surtout une vibration de joie, de tendresse et d’empathie avec le monde qui domine le répertoire. On se laisse volontiers entraîner dans ce tourbillon lumineux. Aussi, grâce à un grand sourire, le flegme tranquille et quelques traits d’humour, Soem connecte facilement avec le public. Le nom de Soem vient de 2 mots : Soul et poème. Les influences soul se sentent dans plusieurs chansons, avec du groove par touches, dans la ligne de chant et le jeu de guitare. D’autres fois, la voix se fait plus aérienne, la guitare perd son côté percussif pour déployer arpèges et strumming dans une tradition plus country-folk. » Parcours Au début, Naë Seli chantait sur la scène de son lycée, à Compiègne, petite ville de Picardie. Passé les 20 ans, elle débarque à Paris, maquette sous le bras et rencontre Olivier Berthelot, bassiste compositeur avec qui elle crée le groupe « Soem ». Quelques années plus tard, ils réalisent à deux leur premier album éponyme. Puis le duo se sépare, la chanteuse décide de continuer seule à incarner Soem. Ce qu’elle aime surtout c’est la scène. Alors, elle se produit sur toutes les scènes parisiennes, grandes ou petites (le Macareux, l’Angora, mais aussi la Boule Noire, le Divan du Monde…), même dans le métro !

Elle continue d’écrire de nouvelles chansons, publie un blog, donne des cours de guitare et chant et anime occasionnellement un atelier de développement personnel, son autre passion.

LIENS :

http://www.soem.fr

https://www.youtube.com/user/sOemLive

https://www.facebook.com/nae.seli

Aller à la barre d’outils