Too Paris
Albums

Lamomali – Mathieu Chedid, Toumani & Sidiki Diabaté

Lamomali – Mathieu Chedid, Toumani & Sidiki Diabaté
ARTISTES : Mathieu Chedid, Toumani & Sidiki Diabaté
3ème Bureau – 7 Avril 2017

Réalisation : -M- et Pierre Juarez
Mix : Philippe Zdar (Cassius) et Olivier Lude
Invités : Fatoumata Diawara, Jain, Amadou & Mariam, Oxmo Puccino, Philippe Jaroussky, Louis Chedid, Mamani Keita, Moriba, Kerfala ; sur « Solidarité » : Ibrahim Maalouf, Seu Jorge, Youssou N’dour, Nekfeu, Santigold, Sanjay Khan, Chacha, Hiba Tawaji
DA : Guillaume Cagniard

Nous sommes tous connectés. Par les atomes et la poussière d’étoile, par le cœur et par l’esprit. Par la nature. Par l’univers. Par la musique.

LAMOMALI est l’album de -M-, Toumani et Sidiki Diabaté, avec la participation de Fatoumata Diawara et de nombreux artistes venus de tous horizons. LAMOMALI est un grand disque d’afro pop.

« C’est le disque que je voulais faire depuis longtemps », avoue l’auteur-compositeur-interprète, guitariste et multi-instrumentiste Matthieu Chedid, alias -M-.

« Non, je ne connais pas l’Afrique » chante-t-il en 1999 dans Mama Sam (sur l’album Je Dis Aime) ; beaucoup de chemin a été parcouru depuis… En 2006, lors du festival « Les Paris Bamako », -M- enregistre aux côtés d’autres célèbres musiciens un single (C’est Le Bonheur) au profit des jeunes aveugles de Bamako ; puis il collabore avec Amadou et Mariam sur le morceau Masiteladi (paru sur leur album Welcome To Mali en 2008). Le lien se resserre encore avec Amssétou, chanson qu’il dédie au Mali sur son album Mister Mystère en 2009.

« Il y a vingt ans, j’ai commencé à travailler avec des musiciens maliens à Paris. Dix ans plus tard, je suis allé au Mali pour rencontrer des musiciens, dont Toumani. C’est sans doute mon côté africain », dit Chedid, qui est d’origine libano-égyptienne, « mais j’ai eu l’impression d’être enfin rentré chez moi. » 

Lamomali est donc le fruit de la complicité entre Matthieu Chedid, artiste de scène accompli récompensé par huit Victoires de la musique, et le discret mais tout aussi génial et respecté Toumani Diabaté, membre d’une dynastie qui a fait de la kora (une harpe à 21 cordes et une caisse de résonance composée d’une calebasse) l’un des instruments africains les plus emblématiques. Son fils aîné Sidiki, star montante du hip hop (à tout juste 25 ans, il remplit des stades au Mali) a également pris part à l’aventure.

Toumani et Sidiki sont respectivement la 71ème et 72ème génération d’une lignée de maîtres de la kora remontant à l’empire mandingue, à une époque où l’Afrique de l’Ouest était unie. « Ma mission a toujours été de faire découvrir la musique mandingue au reste du monde, et de faire comprendre aux gens que la musique n’a pas de frontières », explique Toumani, qui tout en développant un style ancré dans la tradition, est toujours resté ouvert aux collaborations. Au cours de sa carrière, le musicien s’est ainsi frotté à de nombreux genres musicaux et a collaboré avec des artistes comme Björk et Damon Albarn. « Je ne joue pas la musique des autres, et ils ne jouent pas la mienne », précise-t-il. « A chaque fois que nous mettons nos musiques en commun, nous créons quelque-chose de nouveau. »

Les griots, caste héréditaire de poètes, de musiciens et d’historiens à laquelle appartiennent les Diabaté, accompagnent depuis longtemps de leur kora les louanges aux rois, présidents et mécènes. Après s’être produit avec Toumani sur les scènes de Londres, Paris et Bamako, et avoir enregistré une grande partie de Lamomali dans son salon, -M- a été nommé griot d’honneur par son ami et collaborateur de longue date.

« Toumani me répète sans arrêt que je suis un griot, et ça me fait rire parce que je sais que je ne possède pas les clefs. Mais pour lui, je suis vraiment africain, je suis vraiment son frère », explique -M-. « Quand je joue avec Toumani, c’est comme une expérience religieuse. Nous ressentons la même vibration (…). C’est toujours magique. »

« A Bamako, j’ai tout de suite vu que Matthieu était un grand guitariste, et à quel point il aimait le style d’Ali Farka Touré », ajoute Toumani qui a collaboré avec son compatriote malien (décédé en 2006) sur deux albums récompensés par un Grammy Award, In the Heart of the Moon (2005) et Ali and Toumani (2010).

Tout au long du disque, les invités prestigieux se succèdent. La moitié des morceaux de l’album sont sublimés par la voix de Fatoumata Diawara, diva malienne de la soul (révélée au grand public par le film « Timbuktu », qui a raflé 7 prix aux Césars 2015, dont ceux du meilleur film français et de la meilleure musique).

Lamomali est un hommage à la kora, au Mali ; à l’Afrique et au monde ; un disque bouillonnant de vie et d’amour, de talent et d’audace, de tradition, d’innovation et d’imagination débridée. Un projet de rêve initié par un artiste doué pour se réinventer. « J’ai planté la graine et je l’ai regardée pousser puis éclore, pour qu’en naisse un univers africain extraordinaire et multicolore. Un monde universel. » dit -M- avec modestie.

Texte : Jane Cornwell
Artwork : JR
Clip « Bal de Bamako » : Guillaume Cagniard

Stylisme (clip « Bal de Bamako » et scène) : Jean-Paul Gaultier

TRACK LIST :
1. Manitoumani ft Fatoumata Diawara
2. Bal De Bamako ft Fatoumata Diawara, Oxmo Puccino
3. Cet Air ft Fatoumata Diawara
4. Interlude
5. Une Âme ft Fatoumata Diawara
6. Le Bonheur ft Kerfala Kanté, Philippe Jaroussky
7. Solidarité ft Santigold, Hiba Tawaji, Ibrahim Maalouf, Seu Jorge, Nekfeu, Youssou N’Dour, Sanjay Khan, Chacha
8. Toi Moi ft Fatoumata Diawara, Louis Chedid
9. L’Âme Au Mali ft Amadou & Mariam, Jain
10. Mama ft Mamani Keita, Moriba Diabaté
11. Koman Le Héros

LIENS ALBUM :
http://lamomali.lnk.to/Album
http://www.deezer.com/album/15437802
LIEN TOURNÉE :
https://labo-m.net/categorie/live
AUTRES LIENS :
https://labo-m.net
https://www.facebook.com/MatthieuChedid
https://www.instagram.com/m_chedid
https://www.youtube.com/c/MMatthieuChedid
http://mytaratata.com/taratata/515/m-oxmo-puccino-fatoumata-diawara-bal-de-bamako-2017

Aller à la barre d’outils