Too Paris

     K-Leaf,  Soul Créole

K-Leaf, de son vrai nom Régis Calif, voit le jour en Guadeloupe.

C’est à l’age de 5 ans qu’ il s’envole vers la Guyane où il passera toute son enfance. Ses premiers émois avec la musique sont rythmés par le zouk le reggae dance-hall mais aussi par la pop, le rap et les musiques urbaines qu’il découvre avec le concours de sa grande soeur.

Il a 20 ans quand il arrive en métropole pour poursuivre ses études. Du choc qui suivi, « des galères », émerge une déchirure qui libère son inspiration, sa mélancolie, muse de tant d’artistes avant lui. Rien d’étonnant alors qu’il se mette à la guitare et commence à composer après la découverte de Tété qui lui apparait comme un véritable détonateur.

En 2010 après deux expériences successives au sein d’un groupe de Hip-hop et d’un autre de funk, il décide de lancer sa carrière solo. C’est lors des différentes scènes qu’il a pu expérimenter jusqu’alors, notamment celle du métro parisien, qu’il nous propose une musique affranchie de toutes les étiquettes inévitablement imposées aux artistes ultra marins.

Néanmoins il met un point d’honneur à ne pas oublier pour autant l’héritage de ces prédécesseurs, se positionnant du même coup comme un trait d’union entre la musique dômiène et celle du reste du monde.

A travers un univers éclectique ou la soul, les rythmiques afro et la folk acoustique paraissent avoir réalisé leur plus beaux rêves d’union, K-leaf nous dévoile avec subtilité et poésie une autre vision de sa langue maternelle : le créole.

En 2017 il sort un nouvel album : LONBRAJ A LANMOU.

Aller à la barre d’outils