Too Paris

Rencontre avec le célèbre danseur Guillaume Lorentz

La France a aussi ses propres talents ! Menscoop a aujourd’hui décidé de vous présenter un prodige de la danse française. Révélé dans l’émission « La meilleure danse » qu’il a brillamment remporté avec son crewIl a récemment créé le buzz grâce à sa vidéo dans laquelle il enflamme les rues du Japon avec son crew.

Nous vous présentons Guillaume Lorentz, le temps d’une interview, qui nous fait le plaisir de répondre à quelques unes de nos questions et nous faire partager sa passion : la danse.

Menscoop. Salut Guillaume, peux-tu te présenter aux lecteurs de Menscoop ?

Guillaume Lorentz. Je m’appelle Guillaume Lorentz, je suis danseur-chorégraphe depuis maintenant 9 ans et danseur professionnel depuis 6 ans. Je donne des cours sur Paris tous les mercredis et tous les jeudis, mais aussi à l’étranger tous les week-ends. J’ai également une école de danse qui s’appelle le MRG à Ivry sur Seine.

Tu fais partie d’un crew, la « Hey Crew ». Comment s’est-il formé ? Depuis quand existe-t-il ?

« Hey Crew » c’est d’abord un projet personnel. Nous nous sommes rencontrés à l’occasion d’un des plus grand battle de danse qui s’appelle « Express Yourself ». Ce battle a pour but de faire une présélection de danseurs qui ensuite passent à une création de 10 minutes. Ce qui m’intéressait personnellement dans ce concept c’était la création de 10 minutes. Les présélections passées, j’ai réuni des danseurs déjà professionnels que je connaissais. Nous nous sommes réunis et avons formé pour l’occasion la « Hey Crew » ! À la base c’était un groupe totalement éphémère puisque nous faisions juste équipe pour le battle. Mais ça a prit tellement d’ampleur que nous sommes restés ensemble et ça depuis deux ans maintenant. La force de notre crew ? La très bonne connexion qui réside entre nous !

Tu as créé un concept qui s’appelle le « Hey Crew Day ». Peux-tu nous en dire plus ?

Nous avons fait un premier essai l’année dernière sur deux dates, une à Paris et une autre à Toulouse. Ça a connu un franc succès ! Nous avons donc décidé de réitérer l’opération cette année, en organisant une tournée dans les plus grandes villes de France. Nous sommes allés à la rencontre de pleins d’organisateurs que nous connaissions déjà et avec lesquels nous avions déjà travaillé. On organise nos journées de façon très simple et très conviviale. On accueille les participants avec un petit déjeuner le matin puis s’en suivent 5 cours d’une heure et quart en notre compagnie. Nous terminons vers 19H00 avec un buffet puis nous clôturons avec un show de danse accompagné de tous les participants, en total freestyle. Les stages sont ouverts à tout le monde et à tous les niveaux !

Tu relaies beaucoup de vidéos de tes chorégraphies sur les réseaux sociaux. Une a beaucoup émergée ces derniers jours, c’est celle de « Can’t Hold Us » de Macklemore tournée au Japon. On dépasse le million de vues ! Comment expliques-tu cette frénésie autour de la vidéo ?

J’ai fait une chorégraphie en France sur « Can’t Hold Us » de Macklemore que je n’avais pas encore filmé. Une fois au Japon pour l’un de nos stages, nous avons décidé communément de faire cette chorégraphie en pleine rue, sans prise de tête. Il s’est dégagé une super bonne énergie avec les gens ! J’ai relayé la vidéo sur YouTube. Faut savoir qu’il y avait très peu de chorégraphies de faites sur ce son à ce moment-là. Les gens s’y sont donc vraiment intéressés et le buzz s’est créé ! Les deux premières semaines les vues sont très vite montées (plus de 500 000 vues !) et les gens qui ne me connaissaient encore, ont apprit à me connaitre grâce à cette vidéo ! Puis la télévision s’y est mise. NRJ12 (Les Anges de la Téléréalité) y a consacré un petit reportage. On va dire que c’est la vidéo, avec le son du moment. Tout seul je n’y serai pas arrivé !

Le succès grandi, les projets fleurissent. Est-ce que tu envisages une carrière à l’étranger ? 

L’avantage que j’ai grâce aux stages, c’est que je voyage déjà pas mal. J’ai notamment eu la chance d’aller en Argentine, Russie, Pologne, République Tchèque, Brésil, Canada, Japon, Italie, Belgique et Suisse entre autre ainsi qu’en Angleterre. Réellement je pense que j’ai plus à faire ici. Après je suis peut-être un peu chauvin sur les bords (rires) mais j’aime beaucoup la France. Je pense qu’on a beaucoup de cultures qui se mélangent, on a une ouverture d’esprit qui est plutôt sympa et intéressante. Je suis bien ici et je compte vraiment rester.

Ton principal outil de travail c’est la musique. Est-ce que tu peux nous faire partager ta playlist du moment ?

Dure question (rires) surtout que je suis très éclectique, j’écoute de tout ! Cependant j’ai un penchant pour le RAP Français. Je privilégie beaucoup les textes. Mais j’écoute aussi pas mal de HIP HOP et de RAP américain.

Pour finir, as-tu une exclu à dévoiler aux lecteurs de Menscoop ? 

J’ai dans le projet, l’année prochaine, de créer une nouvelle équipe en complément de la « Hey Crew ». Je serai amené à chorégraphier des semi-professionnels que je formerai à l’issu d’un casting. Mais je ne vous en dit pas plus, affaire à suivre…

Menscoop remercie encore une fois Guillaume Lorentz pour sa bonne humeur et sa disponibilité !

Source : http://www.menscoop.com/rencontre-avec-guillaume-lorentz/
Source photo : http://www.steffirakotozafy.com/2010-ms-photography

 

Retrouvez toutes les actualités et les informations des cours sur : Facebook / Twitter / YouTube

Aller à la barre d’outils